Communiquer avec les Allemands – pas si facile !

9 décembre 2013 at 8 h 43 min

L’Allemagne est-elle vraiment un pays réunifié ? Dans notre esprit, la culture germanique est synonyme de précision, de ponctualité et de rigueur en tous points. Excepté peut-être sur le plan linguistique, où les Allemands semblent avoir du mal à se mettre d’accord sur l’usage d’une langue commune… Pour preuve : il existe 19 dialectes différents en Allemagne, certains comportant des mots de plus de 30 lettres de long, et pas moins de 4 façons différentes de dire « pain ».

Si vous vous mettez à l’allemand, vous avez sans doute l’impression de pénétrer dans une jungle de mots, de synonymes et de régionalismes. Les Allemands eux-mêmes sont parfois un peu perdus dans cette jungle linguistique. Pour un Bavarois, le dialecte parlé à l’est de la Frise ressemble un peu à du chinois – et vice versa.

Si vous comptez partir en séjour linguistique à Berlin, à Hambourg ou à Munich, il est donc préférable de lire ce petit guide d’intégration au préalable.

Commençons par la bonne nouvelle : il n’est pas nécessaire d’apprendre les 19 dialectes allemands pour se faire comprendre sur place car (presque) tous les Allemands parlent le haut allemand ou « Hochdeutsch ». Si cette question vous intéresse, vous pouvez cependant consulter ce site internet pour découvrir les différents dialectes et leurs spécificités. Mais vous vous apercevrez rapidement que les régionalismes sont une source importante de confusion et qu’acheter du pain chez le boulanger peut s’avérer un véritable calvaire selon la région où l’on se trouve !

 

Voici une liste des mots utilisés pour dire « pain » dans les différents dialectes:

Franconie: Weck, Semmel

Berlin: Schrippe

Hesse: Semmel, Brötchen

Bavière: Semmel

Rhénanie-du-Nord – Westphalie: Brötchen

Hambourg: Rundstück

 

Encore plus déroutant…

Les expressions que les Allemands utilisent pour les cocktails. Il est bien connu que les Allemands adorent mélanger les sodas à la bière puis leur donner de drôles de noms. Mais prenez garde :

Dans le nord de l’Allemagne: Bière + Sprite = Radler alors que Bière + Fanta = Alster

Dans le sud de l’Allemagne: Bière + Sprite = Alster alors que Bière + Fanta = Radler

Radler

Photo: dullhunk

De même, lorsque vous commandez un « Diesel » : selon la région, il peut s’agit d’un mélange de bière et de Coca ou d’un cocktail bière Fanta, cocktail qui est plus communément appelé « Spezi ». Vous suivez ?

Autre difficulté à laquelle vous serez confronté…

L’influence grandissante de l’anglais dans le langage courant, voir dans les journaux sérieux. Si vous pensez que cela vous facilitera la tâche, détrompez-vous ! L’allemand récupère les mots anglais, certes, mais il les décline, les adapte et les prononce à l’allemande… si bien qu’il est difficile de les reconnaître à la fin ! Sur Facebook, les Allemands diront par exemple « liken » pour « aimer » et « adden » pour « ajouter ». Cette vidéo illustre bien ce phénomène de prolifération de l’anglais dans la langue allemande.

On observe aussi que les Allemands n’ont aucun scrupule à mélanger des mots allemands à des mots anglais, comme par exemple dans « Cyberkrieg » (= guerre cybernétique). Et pourtant, ils n’ont absolument aucune raison d’abuser des mots anglais puisqu’ils ont déjà des équivalents allemands pour chacun d’eux. Excepté peut-être pour une expression, « make small talk » (parler de tout et de rien), qu’ils ne pratiquent sans doute pas assez pour l’intégrer dans leur vocabulaire !